Confinement sans frontières 61

Mariages – épisode 3 – Remariage (s)

C’était un remariage. Ils avaient divorcé un an avant et ils se remariaient. Le genre de situation qui décourage tout discours du maire. Je me contentais de lire les articles de loi. La femme avait 62 ans et l’homme 65. Selon les papiers il avait déjà été marié cinq fois. Dont une, la dernière, avec cette femme qu’il ré-épousait. Sa fille, âgée d’une quarantaine d’années était son témoin. Elle n’était visiblement pas la fille de la femme. En regardant les documents de plus près, je me rendis compte que c’était la troisième fois qu’il faisait ça, comme une routine : un premier mariage, un divorce et un remariage avec la même femme. Puis à nouveau un divorce ! Il avait donc eu deux femmes, dont il avait divorcé deux fois.  Celle-ci était la troisième. Se remariait-il pour divorcer à nouveau ? Le monsieur me fixait avec une arrogance assumée. Il savait que nécessairement, je savais. Sa femme, ex et future femme savait-elle, elle aussi ? Elle avait son frère pour témoin, un homme effacé qui baissait le nez, semblant ne rien voir. Elle dit un oui presque inaudible. Le marié dit oui, le sixième, en me regardant dans les yeux, sans un coup d’œil vers sa femme. Je frissonnai, mal à l’aise, tandis que les rares invités partaient comme des ombres. Je suivis des yeux le marié qui s’éloignait, indifférent à celle qu’il venait d’épouser pour la seconde fois. Il était grand, une belle allure, habillé avec élégance et le cheveu court, mais j’avais une impression de fausseté et je me dis qu’il jouait une comédie. Mais laquelle et pourquoi ? Sa fille et témoin était restée en arrière. Elle me fixait avec un petit sourire malicieux, tandis que j’enlevais l’écharpe tricolore qui m’empêchait de penser correctement. –Vous avez compris, me dit-elle ? Je crois que vous avez compris. –C’est votre père, mais vous n’êtes pas la fille de cette femme, n’est-ce pas ? –Je suis la fille de sa première femme !

Nous nous sommes assis dans les fauteuils des mariés et elle me raconte. Son père est un pervers narcissique, je la cite, le type même du tyran. Il fait vivre un enfer à ses femmes. Alors elles demandent le divorce qu’elles obtiennent. Vexé, il décide de les séduire à nouveau, ce qu’il sait très bien faire.  Alors il les épouse une seconde fois et pour les punir de l’avoir quitté, c’est lui qui quitte et demande le divorce.

-Alors, vous pensez qu’il va divorcer bientôt ?

-Exactement ! répond-elle, Je ne donne pas cher de ce mariage.

 

Si vous voulez commenter ce texte, envoyez un message à info@rencontre-orion.org