Déconfinement sans frontières 16

Mariage épisode 27, le pont des Soupirs

-Je suis venue avec le cadenas me dit-elle en s’installant. Elle a une belle robe de mariée comme on en voit dans les vitrines de ces magasins spécialisés qui s’ouvrent partout. Il y en a même un dans le bourg intitulé « Un oui vers l’infini ». Tandis que son amie, sans doute la témoin arrange les pans et le voile pour éviter qu’ils ne se froissent, elle me montre un gros cadenas doré dont la clé est encore dans la serrure.

– On part demain pour Venise, mais on passe par Paris, pour l’accrocher sur le Pont des Amours. Regardez : il y a nos noms dessus.

Ecrits au feutre noir, deux prénoms entourent un cœur rouge et une rose bleu en décalcomanie.

-On a vu dans une télé-réalité, me dit à son tour le garçon, c’était une épreuve, il fallait mettre le cadenas sur le pont, c’est bien, non ?

Il porte un costume gris clair et un nœud papillon liberty. Il pose un léger baiser sur la joue de sa promise et lui dit gentiment : – En fait, ça s’appelle le Pont des Arts. Le Pont des Amours c’est à Venise !

Les invités ont fini de s’installer, le silence se fait. J’observe le couple qui se prépare à dire oui. De si près ils ont l’air encore plus jeunes que ce que les papiers disent : 20 et 21 ans ! On dirait deux enfants en train de faire une farce à leurs amis. Leurs quatre parents qui sont au premier rang ont l’air presqu’aussi jeunes. Il y a des bébés qui gigotent partout, dans les bras de filles et de garçons tous aussi jeunes. D’autres plus grands qui courent en criant. Les frères, les sœurs ? je ne le saurai pas. Tout cela me met de bonne humeur, je traine un peu sur l’article concernant les futurs enfants, la finalité de la famille. Surtout cette phrase : Les parents associent l’enfant aux décisions qui le concernent, selon son âge et son degré de maturité. Les deux oui sont un peu étranglés, ce qui fait sourire la salle.

-Merci monsieur le maire, me dit la mariée au moment où je leur remets le livret de famille, on vous enverra une carte postale de Paris.

 Si vous voulez commenter ce texte, envoyez un message à infor@rencontre-orion.org