DIMANCHE 9 JUIN À 17h00

JEAN BIRNBAUM

Passé et futur, un aller-retour sans début ni fin !

Jean Birnbaum

Après une interrogation sur sa génération dans  » les Maoccidents », après une réflexion sur l’espérance révolutionnaire,( Leur jeunesse et la notre), après deux textes sur le djihadisme, (La Religion des faibles et un Silence religieux), après un essai bienvenu sur le courage de la nuance il décrit dans son dernier livre « Seuls les enfants changent le monde  » (Seuil, 2023) ce changement profond que produit en nous la naissance d’un enfant. Pourquoi envisageons-nous le monde différemment quand un enfant nous vient et qu’on lui accorde toute la place qui lui est due ? Derrière cette question triviale et universelle, c’est celle de toute une génération qui a cru être la dernière, la seule, celle qui allait sauver la planète. Cette génération doit ainsi se penser dans une longue chaine d’humains qui n’a pas fini d’être, et penser simultanément le passé et le futur.